english | français | 官话 | بالعربي | italiano | русский язык | हिन्दी | español | עברית







MANIFESTE | PROJET | EQUIPE | CALENDRIER | À PROPOS



L’extraction définit le Canada, à l’intérieur du pays et à l'étranger. De l'Afrique, à l'Asie, en passant par l'Amérique latine, plus de la moitié des quasi 20.000 projets miniers dans le monde sont opérés par des Canadiens. Non seulement l'économie minière emploie près de 400.000 personnes à travers le pays, mais il représentait 52,6 milliards de dollars dans le PIB du Canada en 2012 uniquement. En tout, plus de 75% des sociétés minières du monde sont basées au Canada. Vraisemblablement impossible à concevoir, l'ampleur de ces chiffres étend la logique du patrimoine historique du Canada comme État, Nation, et maintenant, comme un empire de ressources mondiales. Selon l'historienne de la science Suzanne Zeller, "Non seulement les puissances coloniales impériales redéfinissent des territoires, elles reproduisent aussi de nouveaux empires, recréant encore et encore leurs cycles de diffusion et de domination." En d'autres termes, le Canada est devenu un gisement prééminent de ressources et une plate-forme opérationnelle de l'industrie minière dans le monde. Alors, comme Harold Innis décrivait en 1930, "Le Canada a fourni l’économie britannique et américaine par l'exploitation de ses richesses considérables", puis c’est devenu un Empire en tant que tel, qui abrite sur son sol une légion d’entreprises minières dont les pratiques reflètent la puissance et la présence canadienne partout sur la surface du globe. Plus cette culture d’extraction s’accroit, plus une représentation de cette écologie complexe d'extraction doit être pleinement engagée, examinée, et exposée à travers de nouveaux langages, de nouveaux discours et des nouvelles formes d’imaginaire alors que nous avançons vers le 22ème siècle.

En ouvrant une vision plus large sur les cultures d’extraction, le projet vise à développer un discours plus profond sur l’écologie complexe d'extraction de ressources. Du gravier à l'or, en passant par les autoroutes et les circuits imprimés, aujourd’hui chaque aspect de la vie urbaine contemporaine est médiée par des ressources minérales. À travers le langage multimédia du film, de l’impression, et de l'exposition, le paysage d'extraction de ressources que ce soit l'exploration, l'exploitation minière, le conditionnement, la construction, ou la réhabilitation peut être exploré et révélé comme le fondement de la vie urbaine contemporaine.



LE PROJET

Le projet est une réponse à la culture contemporaine canadienne et à son économie mondiale basée sur l'extraction de ressources. Les sociétés transnationales canadiennes opèrent actuellement près de 9,000 projets miniers à travers le monde dans presque tous les pays et continents de la planète. Avec une initiative multimédia, le projet explore le contexte actuel et l’héritage historique de l'extraction de ressources du point de vue canadien avec deux principaux résultats créatifs: d'abord, un film documentaire expérimental et interactif, et un livre d’essais par des personnalités éminentes et influentes historiques et contemporains sur l’empire mondial de ressources du Canada. Co-édité par Pierre Bélanger et Nina-Marie Lister, le livre rassemble une large gamme d’écrits d'auteurs et d'universitaires de tous les domaines que ce soit du paysage, de l’urbanisme, de la géographie, des arts, de l’écologie, des médias, de la littérature, de l’architecture, de l’ingénierie, des sciences, de l’industrie, du commerce et de la culture. Le projet sera lancé lors de la Biennale d'Architecture de Venise en 2016, puis sera en tournée dans une série de régions-ressources du Canada pour célébrer le 150e anniversaire de la Confédération en 2017.



L'ÉQUIPE

Dirigé par l’urbaniste paysagiste Pierre Bélanger, l'équipe du projet EXTRACTION inclue l’organisation dédié au design et média OPSYS—dirigé par Christopher Alton et Zannah Matson, en collaboration avec Geoffrey Thün, Kathy Velikov et Colin Ripley de la firme architecturale RVTR, Nina-Marie Lister avec son Ecological Design Lab de Ryerson University, and Kelsey Blackwell de Studio Blackwell. Comme Commissaire Officiel pour EXTRACTION, Catherine Crowston et la Gallerie d’Art d l’Alberta supportera le lancement du project à Venise. Aide à la conception et support technique/logistique comprend Alessandra Lai (Architecte Régionale, Sardinie), Troels Bruun & Luca Delise (M+B Studio), Jane Zhang (Coordinatrice de Publications & Editrice Visuelle), Hamed Bukhamseen (Designer), Foad Vahidi (Recherches & Visualisations), Olga Semenovych (Recherche aux Caraïbes), Lindsay Fischer (Planificatrice Régionale – Alberta), Dan Tish (Design & Maquettes Topographiques), Jen Ng (Recherche Minéralogique), Andrew Wald (Recherche Minéralogique), Ya Suo (Recherches & Visualisations), and Martin Pavlinic (Conception & marque du Projet).



CALENDRIER

Mai 26/27, 2016 (Vernissage, La Biennale de Venise)
Juin-Novembre 2016 (Exposition Internationale, Venise)
Janvier-Décembre 2017 (Tournée Canadienne et Nord-Américaine)



A PROPOS

EXTRACTION est une nomination fédérale pour une exposition internationale rendue possible grâce à un financement par le Conseil des Arts du Canada, une société Canadian Crown créée en 1957 pour agir comme un conseil des arts pour le gouvernement Fédéral du Canada par l'intermédiaire du Ministre du Patrimoine Canadien pour favoriser et promouvoir l'étude, le divertissement, et la production d'œuvres d'arts.


info@extraction.ca








          



PARTENAIRES DU PROJET



                   







                   


retour au sommet



©2016 OPSYS / Landscape Infrastructure Lab